Musée d'Art et d'Archéologie

Palais épiscopal

Imprimer
palais-episcopal

 

Comme la plupart des monuments de Senlis, le logis épiscopal qui comprenait la grande salle de l’évêque ou aula, est adossé à la muraille gallo-romaine du Bas-Empire. Cet édifice présente un grand intérêt pour l’histoire architecturale du groupe cathédral. Sa construction s’est faite par ajouts successifs. La chapelle en retour a été créée par l’évêque Guérin, chancelier de Philippe Auguste.

 

chasse-a-courre

En 1531, l’évêque Guillaume Petit établit à l’arrière du bâtiment, une galerie ouverte à la manière d’une loggia.

La majestueuse façade du bâtiment principal, prolongée jusqu’à toucher le chevet de la cathédrale, date du début du XVIIIe siècle.

Le palais est vendu comme bien national sous la Révolution. En 1829, il est légué par sa propriétaire, Mme Amelot, à la fabrique de la cathédrale qui le loue en parties. Différents utilisateurs cohabitent ou se succèdent au cours du XIXe siècle : frères des Écoles chrétiennes, militaires, sociétés savantes. Le peintre Thomas Couture installe son atelier dans la chapelle en 1860. Acquis par le Département, l’édifice devient le siège du Tribunal en 1926. Le 17 septembre 1964, il est classé au titre des Monuments Historiques. Il est acheté par la ville de Senlis en 1981 pour en faire son musée.

 
logo de la ville de senlis