Musée de la Vénerie

Parcours

Imprimer

 

Le rez-de-chaussée se visite librement. Une longue galerie , pourvue de nombreuses peintures et éclairée de fenêtres, ouvre sur deux salles.
La première, au nom des derniers propriétaires de la maison, les Turquet de la Boisserie, est conçue comme une salle d’introduction à la vénerie. Elle peut aussi accueillir des expositions.


Histoire et art de la chasse:photo d'une salla d'exposition d'histoire et art de la chasse

La seconde, dédiée à François Desportes, le peintre des chasses royales de Louis XIV, témoigne du raffinement qui entourait la vénerie sous l’Ancien Régime. Elle présente des tableaux de Desportes, provenant de la salle des Gardes du château de Chantilly, domaine des princes de Condé, un trompe l’œil placé dans l’ouverture d’une cheminée, le Chien à la jatte d’Oudry, une Chasse de Louis XIV à Chantilly, attribuée à Van Der Meulen.

 

Les étages, desservis par un escalier central, se visitent librement ou en compagnie du guide.
Au premier, les sept tableaux d’Albert Guillaume qui décoraient l’hôtel du Grand-Cerf à Senlis retracent les étapes d’une chasse à courre sur le mode humoristique des années 1900. La salle dédiée à Ch.-J. Hallo présente des tableaux de Boldini, Portrait d’Olympe Hériot, Pierre-Denis Martin, Chasse à Bougival, Jacques-Emile Blanche, Chasse en Angleterre, Gustave Parquet, Rendez-vous de Chézelles en forêt de Compiègne.

 

Histoire et art de la chasse:photo de la salle impériale exposant l'histoire et l'art de la chasse


Une petite salle évoque les chasses impériales en présentant notamment la tenue de l’impératrice Eugénie.

 

En introduction du deuxième étage, les représentations de Diane, saint Eustache et saint Hubert, font référence aux figures tutélaires des chasseurs. Viennent ensuite les espaces voués à la forêt (cartes des forêts, plaques et insignes de garde-forestiers), aux chiens (études de Desportes provenant de la manufacture de Sèvres) et à la louveterie (Gélibert, Louvart pris au débuché, Duval-le-Camus, Chasse au loup, tenues de lieutenant de louveterie). Des animaux naturalisés (cerf, sanglier, chien et nombreux trophées de cerfs) complètent ces présentations.

 

Les équipages, en particulier ceux des princes de Condé et du duc d’Aumale, et leurs tenues de vénerie occupent le dernier étage.

 
logo de la ville de senlis