Bague dite de Saint Hubert

Imprimer

bague dite de saint hubert

XVIIIe siècle

Alliage cuivreux, crocs, verroteries montées en bâte

Gravée b.g. sur le montage : Cassas L.F. f. et b.d. : se trouve à la Calcographie des frères Piranesi à Paris

Dia. max. 0,026 ; Dia. intérieur 0,021 m

Inv. L.27

 


Saint Hubert est le saint patron des chasseurs mais quand il est canonisé en 744 c’est pour une raison bien éloignée du monde de la chasse. Il guérit de la rage.

Selon la légende, un ange lui serait apparu pour lui confier les clefs de saint Pierre, représentées sur cette bague. C’est en apposant ces clefs sur les malades atteints de la rage qu’il les guérissait.

 

La bague a donc pour vocation de protéger son porteur des morsures de chiens enragés. Elle prouve qu’au XVIIIe siècle l’aspect thaumaturge du saint est encore bien présent. C’est seulement au XIXe siècle, avec l’invention du vaccin contre la rage, que saint Hubert perd sa fonction de guérisseur pour n’être aujourd’hui «que » le saint patron des chasseurs.