École française

Imprimer

bague-saint-hubert

Vision de saint Hubert

XVIe siècle

Pierre polychrome

H.1,22 ; l. 0,85 m

Inv. V.2006.566.1

 


Saint Hubert, dignitaire de l’époque mérovingienne et chasseur impénitent, réforma sa vie après avoir eu la vision d’un cerf crucifère. Devenu évêque, il évangélisa la région des Ardennes et mourut en 727. Il fut canonisé en 744 en raison de ses guérisons miraculeuses de la rage, maladie qu’il était réputé soigner grâce à une étole tissée par la Vierge Marie et remise par un ange qui apparaît dans cette sculpture au-dessus du saint.

 

Patron des chasseurs, saint Hubert est fêté chaque année le 3 novembre, lors d’une messe qui inaugure la saison de chasse et au cours de laquelle les chiens sont bénis.

 

Saint Hubert occupe une place importante parmi les représentations artistiques de la vénerie. Son iconographie se développe à partir du XVe siècle, surtout dans la sculpture avant d’intéresser les peintres jusqu’à l’aube du XXe siècle. L’appartenance de cette œuvre n’est pas connue antérieurement à celle d’Eugène Bretel, qui ayant fait fortune dans les années 1870, réunit au château de Chiffrevast (Manche), une collection d’œuvres d’art.