Veste de chasse de l'impératrice Eugénie

Imprimer

 

Veste de chasse de l'impératrice Eugénie

1853-1870

Drap de laine peigné, velours et soie

H. totale : 0,68 ; L. manche 0,50 ; l. épaules 0,41 m

Dépôt du musée national du château de Compiègne

Inv. D.V.2006.0.38.1


 

Eugénie de Montijo (1826-1920), encore demoiselle, est présente à la première chasse officielle de Fontainebleau en novembre 1852. Après son mariage avec Napoléon III l’année suivante, l’Impératrice Eugénie, étiquette oblige, participe à presque toutes les chasses d’apparat.

 

Cavalière élégante, elle fait merveille auprès de ses contemporains. Adolphe de La Rüe, témoin des chasses du second Empire, précise dans un mémoire paru en 1882 : « L’impératrice, qui aimait beaucoup les animaux, ne pouvait voir les chevreuils, les faisans, les lièvres blessés, à l’agonie, se débattant, luttant contre la mort ; c’était pour elle un spectacle des plus désagréables » .1



Adolphe de la Rüe, Les chasses du Second Empire, 1852-1870, Paris, Librairie de Firmin-Didot et Cie, 1882, p.133.